Depuis 1953.fr

Anciens élèves - Annecy-le-Vieux - Poisy - Chavanod

Depuis 1935


Rechercher d'anciens élèves


Contenu de la page : infos_contact

1 – Fondation à Annecy-le-Vieux
2 – Déménagement à Poisy
3 – Fusion avec Chavanod
4 – Développement et Ouverture
5 – L’école Poisy - Chavanod aujourd’hui

Il y a bientôt soixante ans, à Annecy le Vieux…
était fondée une petite école d’agriculture qui deviendra grande… à Poisy !
1- Fondation à Annecy-le-Vieux
1952, ecole de poisyEn 1952, l’idée d’une école agricole est novatrice, mais répond à un besoin réel. A cette époque, les exploitations agricoles sont petites, isolées, pauvres. Les jeunes ont peu d’ouverture sur le monde, peu de contacts avec d’autres agriculteurs. Il en résulte un fort immobilisme des techniques de travail.

L’idée d’une école fait son chemin, car les initiatives existantes sont peu nombreuses : quelques instituteurs itinérants, un peu d’enseignement par correspondance mais rien d’une spécialisation scolaire, introduisant largement de l’agronomie, de la zootechnie et de l’économie. Tout le monde a conscience que les besoins sont énormes.

L’histoire du lycée peut se résumer en deux chiffres éloquents :
9 élèves à la rentrée 1953, plus de 1000 en 2010 !

Ce n’est pas le résultat d’une multiplication magique, mais le fruit d’une volonté, puis d’un travail de chaque jour, lié à beaucoup d’imagination, pour faire face aux besoins de formation dus à la révolution technique de l’agriculture.

Les 4 prêtres de l’Ecole à Annecy-le-Vieux. MM. Albert NEYROUD, René TERRIER, Bernard TORNAFOL, Marcel MOLLARD. Au centre, fermement « encadrés » : Pierre DONDEY, Emile PERRILLAT, François STELLIOCréer une école en 1953 c’était partir de rien ! Ni bâtiments, ni programme scolaire, ni argent !
Il fallait la volonté conjuguée de la jeunesse agricole chrétienne (JAC) et du diocèse qui a nommé l’abbé Neyroud à la tête de ce chantier. Ce dernier embauchera François Stellio, jeune ingénieur agricole, pour la partie technique du projet.Ensuite, le diocèse nommera trois prêtres professeurs, personnel gratuit et polyvalent, les père Tornafol, Terrier et Mollard.

Il faut donc :
Construire un modeste internat – sur un emplacement mis à disposition par le chanoine Doche, fondateur de l’ECA, sur un terrain fourni gracieusement par la sœur Dubuisson – préparer des programmes scolaires (l’enseignement agricole en était à ses balbutiements) et rassembler l’argent nécessaire !
Le but de cette école sera de former des chefs d’exploitation et d’organisations accomplis. Le programme est basé sur deux ou trois ans à partir du Certificat d’étude, il est étudié par des techniciens, un comité jugera du dosage des matières.

Le 27 Avril 1953, l’école est née et prend son nom :

C.A.R.D. : Centre d’Apprentissage Rural Départemental
Ce nom reflète bien la réalité :
Légende : recto de l’affichette distribuée à partir de septembre 1953une relation permanente études / métier, qui s’inscrit bien au service du monde rural.

En ces temps de chrétienté pratiquante, la chaire constituait un haut-parleur idéal pour une publicité gratuite.

Un agriculteur d’Hauteville-su-Fier vint en début de septembre inscrire son fils de 14 ans, mais y renonça devant l’absence de bâtiments…
Il fallut toute la persuasion du directeur pour le convaincre qu’un modeste préfabriqué serait monté rapidement et que les cours commenceraient bien, début novembre.

Huit élèves furent ensuite recrutés et ce fut la première « promotion », devenue mythique. L’école existait !

En 1954, c’est la reprise de l’exploitation agricole.
Elle n’est pas soumise à des exigences économiques, mais seulement pédagogiques.
- Le troupeau comprend 10 bêtes à ses débuts.
- Puis, le premier internat est bâti.

Novembre 1953, Annecy-le-Vieux,  travaux terminésL’objectif de l’école est de proposer mieux.
L’examen du BAA est doublé d’un oral devant un jury de personnes compétentes. Cet exercice est difficile à cette époque, car l’expression orale reste limitée pour les jeunes.
Ce diplôme est remplacé quelques années plus tard par un Brevet d’Etude Agricole délivré par le Ministère de l’Agriculture.

Au début des années soixante, les finances se tiennent, grâce à la location des bâtiments à des colonies.
Les effectifs progressent lentement. Il y a environ 60 jeunes sur les trois années, avec une fonte des effectifs la dernière… fils d’agriculteurs, on les réclame sur l’exploitation.

Avec l’arrivée au pouvoir du Général de Gaulle, de grandes réformes sont mises en place.
Le 02 août 1960 :
La loi PISANI, grande loi d’orientation agricole, va notamment poser les fondements de l’organisation de l’enseignement agricole, en cohérence avec celui de l’enseignement général secondaire.
L’orientation vers des filières agricoles est désormais inscrite dans la loi. Le recrutement en sera ainsi plus aisé.
C’est la création des classes de secondes et du Brevet de Technicien Agricole (B.T.A.).

Avec la progression des effectifs qui suit, l’école va se retrouver à l’étroit à Annecy-le-Vieux.
La petite ferme de 14 ha était cernée par le développement de la ville. En effet, parallèlement aux besoins de l’école, une forte pression immobilière apparaît sur Annecy le Vieux.
Les problèmes se font plus fréquents car l’exploitation est entourée de maisons individuelles et la ferme génère des nuisances (On fanait encore sur l’emplacement actuel du garage Peugeot et du clos Dubuisson).
Il faut donc impérativement songer à s’enraciner dans un environnement plus rural.
Les recherches commencent.
2 - Déménagement à Poisy

1965, inauguration du site de PoisyPlusieurs lieux sont envisagés, mais c’est finalement Poisy qui est retenu, car environ 40 hectares se libèrent à cette époque.
Le financement se fait grâce à la vente d’une partie des terres libérées d’Annecy le Vieux
La réalisation du lycée est confiée à l’architecte Robert Cottard en 1963.
Les travaux débutent en 1962 (la première rentrée à lieu la même année !) et se terminent en 1964.

Dès le lancement du projet Poisy, la direction est confiée à un laïc : François Stellio.
Il prend en charge le chantier Poisy et l’histoire continue ;
On construit des bâtiments, on crée de nouvelles sections, on embauche de nouveaux professeurs et on continue à chercher des fonds pour faire tourner l’ensemble.
Une ferme plus moderne est construite, ainsi que des pavillons pour le personnel de celle-ci.

1977, vue aérienne du site de Poisy En 1965
, la région Rhône Alpes veut créer un Centre d’élevage performant. Son choix se porte sur Poisy.
Le lycée et le Centre signent des conventions pour mettre en place une collaboration, mais les deux établissements sont indépendants.

En 1969, les opportunités de développement s’accroissent ; l’école prend pied dans l’enseignement supérieur en ouvrant la première section de Brevet de Technicien Supérieur Agricole (B.T.S.A.) «Productions Forestières» en France, dans le privé.
Le cycle long se conforte par un baccalauréat scientifique, le bac D’.

3 - Fusion avec Chavanod
En 1972, le lycée adopte l’école de Chavanod.
Les serres de ChavanodCréée en 1952 à Metz-Tessy, puis transférée en 1963 à Chavanod, cette école accueille les cycles courts 4ème, 3ème, Mécanique Agricole, Horticulture.

Mais le fort endettement accumulé au fil des ans, les rivalités entre les personnes ont entrainé l’école au bord du gouffre.

Poisy prend alors la décision de fusionner avec celle-ci le 23 mars 1972. Cette décision ne se prend pas de gaité de cœur car, pour sauver ce site, Poisy doit renoncer à la construction du bâtiment de l’Enseignement supérieur.

Les fonds prévus à cet effet comblent les dettes du cycle court.

Les locaux de l’enseignement supérieur ne seront donc construits que 10 ans plus tard.

Le B.T.S.A. « Productions Forestières » s’installera donc à Chavanod.

En 1978, c’est au tour de la filière aquacole de voir le jour.
Le B.E.P.A. « Pisciculture » (créé cette année 1978) complètera en 1981, le pôle pédagogique de Chavanod.

Depuis, ces filières (et toutes les autres) n'ont cessé de se développer.
4 - Développement et Ouverture
1983 - 2000 : Une transition en douceur... Pour un développement maîtrisé
François Stellio dans son bureauEn 1983, lors de son départ en retraite, François Stellio évoquait avec humour les multiples péripéties qui avaient fait germer « la petite graine d’école ».
Il confiait les clefs à son successeur René Miguet, un des premiers élèves, devenu ingénieur.
La boucle était bouclée pour celui qui affirmait « il n’y a de vraie richesse que l’homme » et qui avait mis la relation humaine comme mode de fonctionnement.
Il ne lui restait plus qu’à écrire cette histoire pour « garder mémoire de cette épopée » et rendre hommage aux « pères fondateurs » disparus et pour que les nouvelles générations connaissent leur histoire. (* Poisy 1953-1983 - ouvrage disponible – voir en bas de page)

Lorsque le passage du témoin s’opéra avec René Miguet, les 15 années de collaboration confiante et fructueuse entre l’ancien et le nouveau directeur, amenèrent une continuité dans la mission et une sérénité dans le fonctionnement, propices à de nouveaux développements…. Et ils furent nombreux…

A - Un lien accru avec les professionnels et un développement de la « formation continue »
Les lois et décrets qui vont s’appliquer au début des années 1980 incitent les établissements agricoles à devenir des centres ressources pour mailler le tissu rural et des lieux d’animation et de formation pour les secteurs professionnels.

De ces réflexions conduites en équipes, beaucoup d’idées et de réalisations vont voir le jour à Poisy :
Travaux d'aménagement d'espaces vertsSeptembre 1983 :
• création d’une association de formation continue « l’I.F.O.T.E.R.M » pour initier et regrouper nos réalisations de formation adulte (Stages de mécanique agricole – Conduite d’un verger – Journées en horticulture – Stages forestiers…)
• Mise en place d’un « comité technique et professionnel » au sein du Conseil d’Administration du lycée, qui exprimera, les avis des organisations professionnelles dans diverses spécialités (élevage – forêt – espaces verts – pisciculture….)

Septembre 1984 :
Travaux en rivière pour les sections piscicoles• création de « l’association des maîtres de stage de Poisy » qui assurera ce lien étroit avec les agriculteurs pour la réalisation des stages en exploitations notamment pour les BTSA et les élèves des classes de seconde
• Création du 1er certificat de spécialisation post-BTSA (formation adulte) en « Technique et gestion de l’entreprise piscicole »

1986-1987 :
• Poursuite du travail pour intégrer des modules spécialisés (forestiers – piscicoles – commerciaux – arboricoles…) dans les enseignements.
• Accroissement des intervenants professionnels dans les cours pour une pédagogie plus concrète.
Premières réflexions sur des projets de formation par apprentissage.

Septembre 1988 :
La dynamique des liens tissés par les équipes pédagogiques avec les professionnels, permet d’ouvrir :

• Le BTSA « Productions aquacoles »
• Le certificat de spécialisation post-BTSA en 1 an
« commercialisation des produits forestiers »
• Un brevet de technicien agricole pour les adultes avec le centre d’élevage
B - Poisy-Chavanod, toujours précurseur dans plusieurs domaines
Après l’agriculture, la forêt et l’aquaculture, la diversification des formations se poursuit dans l’environnement et la commercialisation des produits :
Septembre 1986 : ouverture du BEPA « Horticulture » « Jardins et espaces verts »

1988-1989 : mise en place de 4ème et 3ème techno avec modules « Environnement »

Septembre 1990 : création de 2 BTA par apprentissage :
• « conduite des chantiers forestiers »
• « conduite des chantiers paysagers »

Une des sections "forêt" en visite sur le terrainSeptembre 1991 : ouverture du BTSA Technico commercial en 1 an «Bois et Grumes» (après un BTSA 2 ans)
Ce fut aussi l’époque de la création d’une nouvelle cuisine, et de réfectoires (élèves – étudiants et personnels) pour répondre à un effectif en constante augmentation, ainsi que la construction d’un nouveau bâtiment destiné au secteur administratif et aux classes d’enseignement supérieur.
Septembre 1992 :
• Ouverture du BEPA « Entretien de l’Espace Rural »
• Ouverture du BTSA Technico-commercial en 1 an « Poissons et produits de la mer » (après un BTSA en 2 ans)
• Lancement des « expérimentations en aquaculture » qui aboutiront à la construction d’écloseries
• Création de l’association « Verger Expérimental de Poisy » pour rationaliser et développer les « expérimentations arboricoles » et la production de « jus de fruits »

Travaux en labo d'aquariologieSeptembre 1993 :
• Remplacement du Bac D’ par le bac scientifique S « Agronomie et Biologie »
• Apparition du bac technologique S.T.A.E (Sciences et technologies de l’agriculture et de l’environnement) à la place du BTA.

Septembre 1994 :
• Mise en place du BTSA « Gestion et Protection de la Nature » en 1 an (post BTSA)
• Début de la réflexion sur une formation au « management en aquaculture »
La particularité propre à Poisy-Chavanod de ces initiatives (dont certaines sont uniques en France) est :
• D’une part qu’elles se développent simultanément dans les domaines de la formation scolaire, de la formation adulte et de l’apprentissage
• D’autre part, qu’elles se situent dans une perspective de double compétence et d’élévation des niveaux
... « toujours pour un meilleur service aux jeunes », le rappelait souvent René Miguet.

C -Se développer, garder « l’esprit Ecole » et communiquer

En effet, un tel essor ne devrait pas faire perdre de vue la 1ère mission de l’école inscrite dans le « projet pédagogique » qui est la réussite des jeunes au plan professionnel et au plan personnel.

Pour cela, le patient travail d’écoute, de communication, de prise en compte des besoins exprimés, bref d’éducation, a été poursuivi parallèlement au développement des formations.

Citons comme faits marquants :
un partenariat soutenu avec le SILA (Syndicat du Lac d'Annecy)• Les élections de délégués d’élèves et leur participation aux conseils de classes
• La mise en place d’un « conseil de maison » où les délégués des parents, des élèves et des enseignants mènent de vrais débats sur la vie de l’établissement
• Accentuation à partir de 1986 de la participation des personnels et des jeunes aux diverses manifestations liées à l’orientation scolaire et aux débouchés professionnels (forums - salons de l’étudiant – débat sur l’orientation – CIO…)
• Mise en place dès 1986 des « journées Portes Ouvertes » qui prendront en 1988 leur rythme annuel associé au salon des produits fermiers
• Engagement de l’établissement à soutenir les initiatives des élèves et des étudiants (ressources humaines et moyens matériels) pour :
- les projets d’actions éducatives (BEPA – bac STAE – BTSA)
- les expositions, forums, débats organisés par les étudiants et les apprentis
- les visites techniques et culturelles, ainsi que la lourde organisation des voyages d’études
un cadre enchanteur pour des examens en plein air• l’accompagnement à toutes les associations d’étudiants et d’apprentis de l’école (plus d’une douzaine)
• La volonté de laisser des moments forts, d’écoute et d’intériorité, notamment dans les modules de « formation humaine »
• La place importante donnée aux services « animation » et « vie scolaire » pour le lycée
En définitive, aimait à rappeler René MIGUET : « que doivent trouver les élèves, les étudiants, les apprentis qui viennent à Poisy ? »
• D’abord un bon accueil et une bonne ambiance dans la vie scolaire
• Ensuite, avoir des enseignants compétents et obtenir de bons résultats aux examens
  (gage de la bonne insertion professionnelle)
Enfin, une ouverture au monde, l’apprentissage à la responsabilité et l’acquisition de capacités d’adaptation (gage de la réussite individuelle).

D – Poisy et ses partenariats universitaires
C’est le 31 décembre 1984 qu’est promulguée une loi majeure (Loi Roccard) pour l’enseignement agricole privé, puisqu’elle va ouvrir la voie à la future contractualisation des enseignants qui prendra effet en 1990.

Chantier immense qui nécessitera de redéfinir les conditions de travail, les missions, et le statut des enseignants. René MIGUET à cette période s’attachera à maintenir un lien moral fort avec le personnel et structurera l’organisation de l’établissement avec des responsables par filières, afin de conserver « la proximité des décisions » et « l’esprit d’entreprise » propres à Poisy.

Parallèlement à la loi Roccard, les établissements doivent appliquer un schéma prévisionnel des formations définissant la place des lycées dans leur milieu et leurs objectifs de développement, notamment pour l’enseignement supérieur.

Une entreprise piscicole,  site de stageEn 1984, c’est aussi à Poisy, la création du certificat de spécialisation «Techniques et gestion de l’entreprise piscicole» pour des étudiants après 2 années de BTS ; première formation en France à ce niveau, dans cette spécialité. Elle va permettre :
- d’entrer en relations avec des écoles et des professionnels à l’étranger (Italie, Grèce,…)
- de travailler avec des centres de recherche et des instituts de développement (I.N.R.A – A.D.A.P.R.A - ...)
- d’avoir des collaborations avec les écoles d’ingénieurs et les universités (I.S.A.R.A – Universités de Chambéry – Grenoble – Lyon - étrangères….)
Poisy désormais va s’inscrire dans cette aventure qui ne s’arrêtera plus... Et dont les principales étapes vont être :
Un chantier d'aménagement mené par des élèves- participation à des colloques – forums – salons de l’étudiant dans toute la France
- Organisation de débats sur les échanges internationaux, les enseignements et les filières professionnelles en Europe ... avec la présence de ministres (Messieurs BOSSON, BARNIER, MILLON...)
- Création en 1990 de l’Ecole Supérieur d’Ingénierie de l’Espace Rural (I.E.R) où Poisy cosigne la création d’une formation avec 2 universités (Chambéry et Lyon III)...
Autre 1ère en France, la formation se déroule à Poisy. Les étudiants sont inscrits en Deug Géo dans les universités et obtiendront des équivalences pour continuer des formations en Licence et en Maîtrise.
- En 1994, demande d’ouverture d’une classe préparatoire aux écoles supérieures (post BTS)
- Volonté de développer des formations à bac + 3 en créant des certificats de spécialisation ou des « BTS en 1 an » qui compléteront nos « BTSA 2 ans » et ceci dans tous nos domaines (Agri – Horti – Aquaculture – Forêt – Environnement) et dans tous types de formation (scolaire – apprentissage – adulte). Poisy, 10 ans avant la mise en place des « licences professionnelles », avait ouvert la voie.
- En 1997, projet pilote européen « Léonardo » D.E.S.M.A, (Diplôme d’Enseignement Supérieur en Management Aquacole) formation en 2 ans post BTS qui positionne définitivement Poisy en 2ème cycle de l’enseignement supérieur.
de petites graines… qui donnent de belles fleurs…"Ainsi, à l’aube du 21ème siècle, et 20 ans après la remise du témoin par François STELLIO, René MIGUET rappellera lors de son départ que « la petite graine d’école » a bien grandi et que sa vraie satisfaction est de voir comment avec les équipes pédagogiques responsables et des administrateurs dévoués, l’Ecole de Poisy a su malgré sa taille, ses différents niveaux de formation, la diversité de ses spécialités et le nombre de ses partenaires extérieurs, conduire une politique de qualité qu’elle a réalisée dans son fonctionnement, à travers :
- L’accueil et le suivi individuel des jeunes
- Les résultats aux examens
- La motivation et la responsabilisation du personnel
- Un développement innovant et maitrisé
5 - Le Lycée de Poisy - Chavanod aujourd’hui
Aujourd’hui, le lycée agricole de Poisy-Chavanod compte parmi les tout premiers de France, en nombre d’élèves et en réputation. On peut s’y former de la 4ème jusqu’à la licence.
Le lycée aujourd'hui En quelques mots, la période 2000-2010, c’est :
• Ouvertures :
Le nouveau Centre de Documentation et d'Information- Licence Pro Aquaculture et Licence Pro Alimentation en eau potable et assainissement en lien avec LYON III  et l’Université de Savoie,
- Bac Pro Aquaculture,
- BTA Gestion Faune Sauvage
• Bac Pro Commerce (éducation nationale) en apprentissage sur 2 ans
• Transformation du BTSA TC Produits Alimentaires et du BTSA TC Végétaux d’ornement qui se faisaient en 1 an
  post BTSA en formation en 2 ans, toujours en apprentissage.
Dernière année d’intégration d’élèves dans un cycle BEPA en 2008/2009 :
  transformation de la voie professionnelle à la rentrée 2009 pour un bac pro en 3 ans
Poisy « choisi » par le Ministère pour une « EVALUATION GLOBALE » :
  1er établissement du CNEAP à « profiter » de cette démarche en 2009
Monsieur Jacques SIRET, actuel DirecteurSuccessions de plusieurs directeurs :
   M. VIALLET succède à René MIGUET ; Louis de LANSALUT succède
   à M. VIALLET.
   Depuis janvier 2008, c’est Jacques SIRET qui a succédé à
   Louis De LANSALUT et qui dirige désormais les destinés
   de ce grand et beau paquebot.
De nombreuses réalisations ont été réalisées ces dernières années :
- Construction du nouveau CDI de Poisy
- Extension et rénovation du gymnase de Poisy
- Construction d’un nouvel internat à Poisy
- Rénovation de l’internat du lycée (internat d’origine)
- Rénovation du site de Chavanod (électricité, façades, huisseries)
- Construction d'un nouveau bâtiment restauration
- Extension des surfaces pédagogiques du site de Chavanod
- Aménagement d'un nouveau CDI, à Chavanod.


Aujourd’hui, le lycée agricole de Poisy-Chavanod, c’est :


Un site de formation, comprenant :
- un Lycée professionnel à Chavanod, de 260 élèves avec un internat de 150 élèves et des classes de 4ème, 3ème, C.A.P., B.E.P…
- un Lycée d'enseignement général à Poisy - 300 élèves avec un internat de 250 jeunes et des formations de seconde générale, bac techno, bac général …
- un département Enseignement Supérieur de 200 étudiants en B.T.S.
- un centre de formation par alternance et de formation continue – 250 élèves (plus gros centre d'apprentissage de Rhône-Alpes)
- une antenne des universités de Lyon III et de Savoie (I.E.R.)
- un centre de moyens et d'information au service des Jeunes ( hébergement, restauration, amphi, labos, C.D.I., cars, salles et ateliers pédagogiques...)

Vue générale du site de ChavanodUn centre de ressources :

Un centre de ressources et un pôle de compétence importants et reconnus dans les domaines agricoles, forestiers, aquacoles, horticoles et plus largement dans ceux de l'environnement et de l'aménagement de l'espace rural, au service du milieu environnant.

Une entreprise importante qui gère :
- 2 sites de formation, Poisy et Chavanod
- un bilan de l’association de gestion de 12 Millions d’euros et un budget supérieur à 5 Millions d’euros
- plus de 15 filières de formations
- 810 jeunes et étudiants
- 250 adultes et apprentis
- 65 enseignants contractuels avec l'état
- 70 salariés, formateurs et personnels administratifs et de services
- plus d'une centaine de formateurs occasionnels.

Bernard Morand, Président de l'EcoleUne école qui est administrée par un Conseil d'Administration, présidé par Monsieur Bernard Morand, qui se réunit régulièrement afin de tirer les grandes lignes directives de l'établissement et de prendre toutes les décisions nécessaires à son bon développement.

(nota : Le Conseil d’Administration, au complet se réunit au moins une fois par semestre et se retrouve en Assemblée Générale Ordinaire, chaque début d’année, au mois de janvier, pour une approbation des comptes financiers de l’exercice clos. (Les membres du bureau de ce Conseil d’Administration, se réunissent, quant à eux, tous les mois.)

L’Assemblée Générale Ordinaire permet d’établir un point général sur le fonctionnement de l’établissement et sur les investissements à mettre en place.)
Une sortie sur le terrain
Une école qui, malgré sa taille, ses différents niveaux de formation, la diversité de ses spécialités et le nombre de ses partenariats extérieurs, met en priorité dans son projet d'établissement une politique de qualité qu'elle réalise dans son fonctionnement, à travers :
- l'accueil et le suivi individuel des jeunes
- les résultats aux examens
- la motivation et la responsabilisation du personnel
- un développement innovant et maitrisé .

François Stellio, directeur de l’établissement pendant plus de 30 ans, a rédigé un livre passionnant, riche d'anecdotes et de photos, sur l'histoire de l'école :
"Ecole d'Agriculture Annecy-le-Vieux - Poisy - Chavanod - 1953-1983
Trente ans au service d'une école d'agriculture".
Cet ouvrage est disponible auprès de nos services.
Envoyez votre commande sur notre formulaire en cliquant ici.


Menu Google et bloc adresse

Association
des anciens élèves

Lycée Agricole Privé Poisy - Chavanod
Route de l'école d'agriculture - 74330 POISY
Tél : +33 (0)4 50 46 20 26
Fax : +33 (0)4 50 46 24 89